Le Vivant.Ses lois physiques.Lois métaphysiques.Nouveaux regards.Liens et références.
Qui je suis
Que savons-nous du Vivant ?
Tilleulc.JPG

L’ordre à partir du chaos

L’ordre spontané

On sait construire - ou reconnaître dans la nature - une grande variété de dispositifs qui, à partir d’une situation de départ indifférenciée, s’organise spontanément pour produire une régularité observable.

 

Dans tous ces exemples, une propriété nouvelle apparaît spontanément dans ces systèmes dynamiques ; un ordre émerge du chaos sans qu’il soit possible de le prévoir en connaissant pourtant toutes les propriétés des éléments du système.

Le tout est plus que la somme des parties.

Descartes nous a appris à décomposer le compliqué en éléments simples, afin de mieux le comprendre. Ce principe a montré son efficacité dans un grand nombre de cas. Il est parfait pour l’étude des systèmes compliqués mais pas du tout quand dans ces systèmes les éléments en désordre apparent se trouvent corrélées par des rencontres.

Le fait de décomposer en éléments simples mutile la réalité. On élimine ainsi des propriétés que le système possède dans sa globalité. Dans certains systèmes, et non dans tous, il existe des propriétés du tout et des propriétés des parties. Ne pas oublier le tout.

Les propriétés émergentes

Une dynamique énergétique et/ou matérielle. Dans les cellules de Bénard ou les orgues basaltiques, un flux de température génère les mouvements du fluide et les rencontres de molécules. Les équilibres chimiques sont en réalité le résultat de deux réactions contraires et permanentes.  Le LASER fonctionne grâce à des impulsions énergétiques.

Des corrélations entre les constituants. Les rencontres entre les molécules font que leurs trajectoires deviennent corrélées, même si elles présentent une allure parfaitement aléatoire.  Pour ce qui concerne le LASER, la non-séparabilité quantique associe de fait entre eux les atomes du cristal.

Des mécanismes antagonistes. C’est ce qu’ignorent nos contemporains qui, dans une logique de non-vie, « exploitent » sans limite ce qu’ils découvrent. Dans l’éradication des « mauvaises herbes » et des « nuisibles », dans la production des semences, dans l’utilisation des ressources naturelles, dans la conduite des guerres, dans le formatage des consommateurs par la publicité etc.. , ils ne supportent plus la coexistence de mécanismes antagonistes. La Vie ne fonctionne pas comme cela ; elle a besoin de diversité et de contradictions.

Système dynamique + Corrélation entre les éléments + Mécanismes antagonistes = Émergence

Les ingrédients de l’émergence

Plan du site

Mise à jour le 10/01/2010